Les dangers du piercing à la langue

Le piercing à la langue est de plus en plus en vogue. Il est toutefois bon de savoir que cette nouvelle tendance n’est pas exempte de dangers.

Les risques immédiats (ou presque) liés au piercing à la langue

Des réactions allergiques, dues aux produits de désinfection, peuvent se manifester dès les premiers instants. Le plus souvent, on remarque l’apparition d’eczéma sur la zone percée. Parmi les séquelles les plus fréquentes, on cite également les infections microbiennes locales (streptocoques, staphylocoques…), divers traumatismes (hémorragie, hématome, plaie, etc.), etc. En effet, durant le perçage, les nerfs et vaisseaux sanguins sont exposés à des risques de déchirures et de dommages, ce qui peut provoquer des hémorragies et des cas de paresthésie, les effets de cette dernière étant similaires à ceux de l’anesthésie partielle (amoindrissement de la sensation). Il est à noter que la bouche est une zone propice au développement des infections, à cause de l’humidité constante de cette partie. Par ailleurs, il se peut que la cicatrisation soit difficile.

Les dangers du piercing à la langue à long terme

Il arrive que les conséquences du piercing ne se manifestent pas sur le moment, ni durant les jours qui suivent. Sur le long terme, il faut donc surveiller régulièrement les gencives, car le piercing peut provoquer diverses maladies gingivales. Le piercing à la langue peut causer une fracture dentaire, entraînant plus tard la perte des dents. Ces problèmes sont dus au frottement de l’attache des tiges. Les voies respiratoires peuvent également être obstruées à cause de l’inhalation du bijou et du gonflement de la gorge, suite à l’intolérance du bijou en question. Le piercing à la langue peut être à l’origine d’infections virales (Herpès, hépatite C, hépatite B, etc.), d’autant plus que la bouche contient plusieurs bactéries. Enfin, lorsque le bijou est retiré, la langue reste le siège du trou réalisé et le rendu visuel est loin d’être gracieux. Notons qu’il faut toujours veiller à utiliser un matériel désinfecté, car, dans le cas contraire, les risques n’en seraient qu’accrus.